• Une démographie désaventageuse.

    En 1635, la population française totale du Canada n'excède pas 200 personnes. Les Anglais sont 40.000 en Amérique du Nord.

    En 1673, on compte près de 7.000 Français au Canada.

    En 1754, les Français sont 54.000, alors que les colonies anglaises compte 1.500.000 habitants. Le déséquilibre s'avère dramatique. En 1759, la France perd le Canada après la bataille des plaines d'Abraham (Québec).

    Quand la Louisiane est vendu en 1803, hormis les nombreuses tribus des Indiens d'Amérique, la Louisiane française est relativement peu peuplée, avec à peine 50 000 habitants.



  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :